cessation


cessation

cessation [ sesasjɔ̃ ] n. f.
• 1361; de cesser
Le fait de prendre fin ou de mettre fin à qqch. abandon, arrêt, 1. fin, interruption, suspension. Cessation des hostilités : armistice, trêve. Cessation du travail : chômage, grève, vacation. Cessation momentanée ( apaisement, répit) , complète d'une douleur ( disparition, suppression) . Dr. Cessation de paiements : situation d'un commerçant dont l'actif est insuffisant pour payer ses dettes. ⇒ faillite (cf. Liquidation des biens, redressement judiciaire). Être en cessation de paiements. ⊗ CONTR. Continuation, maintien, persistance, prolongation, reprise.

cessation nom féminin (latin cessatio, retard) Action de cesser ; arrêt, suspension : Cessation d'hostilités.cessation (expressions) nom féminin (latin cessatio, retard) Cessation de paiements, situation d'un commerçant, d'une entreprise qui ne peut exécuter ses engagements par défaut d'actif disponible et qui entraîne le dépôt de bilan. ● cessation (synonymes) nom féminin (latin cessatio, retard) Action de cesser ; arrêt, suspension
Synonymes :
- arrêt
- fin
Contraires :
- durée

cessation
n. f. Fait de mettre fin à quelque chose. Cessation des paiements: état de celui qui cesse de payer ses créanciers. Cessation des hostilités: fin effective de la guerre.

⇒CESSATION, subst. fém.
Fait de prendre fin ou de mettre provisoirement ou définitivement fin à quelque chose. Synon. arrêt, interruption, suspension. Cessation des hostilités (cf. cessez-le-feu), cessation de la douleur, des services. Après la cessation des règles, les organes de la génération ne perdent pas tout à coup leur activité particulière (CABANIS, Rapports du physique et du moral de l'homme, t. 1, 1808, p. 321) :
1. La retraite est donc un état de fait qui résulte de la cessation des services, la pension est une rémunération qui résulte aussi de la cessation des services.
LUBRANO-LAVADERA, Législ. et admin. milit., 1954, p. 256.
2. ... les mesures de radioactivité indispensables à la surveillance internationale des installations civiles serviraient en même temps au contrôle du respect de l'accord de cessation des explosions nucléaires...
GOLDSCHMIDT, L'Aventure atomique, 1962, p. 195.
DR. COMM. Cessation de paiement. ,,Situation d'un commerçant qui se trouve dans l'impossibilité d'exécuter ses engagements à leur échéance`` (LEMEUNIER 1969).
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. 1694-1798. Étymol. et Hist. XIVe s. (Oresme ds MEUNIER, Essai sur Oresme, Paris, 1857, p. 165). Empr. au lat. class. cessatio « lenteur, retard » attesté plus tardivement au sens de « arrêt (de quelque chose) » (IIe s. Aulu-Gelle ds TLL s.v., 956, 19). Fréq. abs. littér. :170.

cessation [sesɑsjɔ̃; sɛsɑsjɔ̃] n. f.
ÉTYM. 1361; lat. class. cessatio « lenteur, retard » puis « arrêt », du supin de cessare. → Cesser.
Le fait de prendre fin ou de mettre fin (à qqch.). Abandon, arrêt, fin, interruption, suspension. || La cessation des poursuites. || Cessation des hostilités (armistice, trêve). || Cessation du travail (chômage, grève…). || Cessation de commerce. || La cessation momentanée de la douleur. Apaisement, relâche, rémission, répit, repos. || Cessation complète de qqch. Disparition, suppression. || Continuer sans cessation. Cesse, interruption.
1 La cessation subite d'une douleur aiguë (…)
Rousseau, Lettres, 15 janv. 1769.
2 La cessation de la douleur poignante, fille du soupçon (…)
Stendhal, le Rouge et le Noir, XI, p. 66.
3 Le 22 février 1962 le gouvernement katangais décide de demander à la Belgique la cessation immédiate de l'aide technique sous toutes ses formes.
Jean Ziegler, Main basse sur l'Afrique, p. 253.
Comm. || Cessation de paiements : situation d'un commerçant dont l'actif est insuffisant pour payer ses dettes. Faillite (→ Bilan, cit. 2).
CONTR. Continuation, durée, maintien, persistance, poursuite, prolongation, recommencement, reprise.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Cessation — Ces*sa tion (s[e^]s*s[=a] sh[u^]n), n. [F. cessation, L. cessatio, fr. cessare. See {Cease}.] A ceasing or discontinuance, as of action, whether temporary or final; a stop; as, a cessation of the war. [1913 Webster] The temporary cessation of the …   The Collaborative International Dictionary of English

  • cessation — I (interlude) noun abeyance, adjournment, armistice, arrest, break, ceasing, cloture, delay, desistance, discontinuance, discontinuation, dormancy, embolium, halt, hiatus, inaction, inactivity, interim, intermediate time, intermissio,… …   Law dictionary

  • cessation — CESSATION. s. fém. Intermission, discontinuation. Cessation d armes, cessation d hostilités. Cessation de poursuites. Cessation de commerce. Cessation de travail, etc …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • cessation — Cessation. s. f. v. Intermission, discontinuation. Cessation d armes, d hostilitez. cessation de poursuites. cessation de commerce. cessation de travail …   Dictionnaire de l'Académie française

  • cessation — UK US /sesˈeɪʃən/ noun [C or U] FORMAL ► the fact of something ending or stopping: »The company has now stopped trading and has announced the cessation of its business …   Financial and business terms

  • Cessation — (v. lat.), Aufhören, Unterlassen …   Pierer's Universal-Lexikon

  • cessation — mid 15c., cessacyoun, from L. cessationem (nom. cessatio) a delaying, ceasing, noun of action from pp. stem of cessare delay (see CEASE (Cf. cease)) …   Etymology dictionary

  • cessation — [n] ending abeyance, arrest, break, break off*, breather*, cease, ceasing, close, conclusion, cutoff*, desistance, discontinuance, downtime*, end, finish, freeze*, grinding halt, halt, halting, hiatus, intermission, interruption, interval,… …   New thesaurus

  • cessation — ► NOUN ▪ the fact or process of ceasing. ORIGIN Latin, from cessare cease …   English terms dictionary

  • cessation — [se sā′shən] n. [L cessatio < pp. of cessare, CEASE] a ceasing, or stopping, either forever or for some time …   English World dictionary